ASCAD

Agence du Service Civique d’Action pour le Développement
''SE FORMER POUR REUSSIR''

Agence du Service Civique d’Action pour le Développement
''SE FORMER POUR REUSSIR''

ASCAD : la réhabilitation des centres de Mamou et Kankan au cœur du programme 2022 !

Ce vendredi 04 février, l’Agence du service civique d’action pour le développement (ASCAD) a organisé une activité de travail. Objectif : lancer sa deuxième session du Comité de pilotage du Projet d’appui au développement de l’ASCAD (PAD-ASCAD) pour la validation du plan de travail et du budget annuel 2022. « Une région, un centre », c’est sur fond de cette vision que la validation du programme de travail annuel budgétisé 2022 débute.

Ce travail devra permettre de réhabiliter les centres SCAD de Kankan et Mamou et leurs équipement, au profit des jeunes de ces régions. « Les deux centres permettront l’insertion et la formation des jeunes de ces deux régions, notamment dans le domaine agro-pastoral à Kankan et à Pita précisément. A l’horizon 2025, nous allons toucher jusqu’à 5 200 jeunes dans ces régions », a indiqué le colonel Amine Camara, directeur général de l’ASCAD.

Directeur adjoint de l’Agence française au développement (AFD) en Guinée, Nicolas Lecrivain a fait savoir que l’appui au secteur éducatif et à l’insertion des jeunes est une priorité d’intervention de son agence dans le pays. « L’année 2021 a permis de poser les bases, les graines de notre partenariat, de notre projet d’appui. Je fais le vœu que 2022 soit vraiment l’année de l’accélération de notre appui ; et je suis convaincu que ce sera le cas. Avec le partenariat qu’on a pu mettre en place, cette année 2022 sera réellement profitable pour les jeunes de Guinée », a-t-il déclaré. 

Le lancement de ces travaux a été présidé par le colonel Amara Camara, ministre secrétaire général à la Présidence de la République. Il en a profité pour rassurer les partenaires de la Guinée sur la volonté des autorités de la transition à « prendre en compte la problématique de la formation et l’insertion des jeunes, surtout l’ASCAD », assurant que ce « problème sera pris en compte tous les jours, [car] c’est une des priorités [des autorités en place] ». « On estime qu’un pays se construit par la formation, surtout de sa jeunesse », a-t-il rappelé.

Pour ce haut responsable du Comité national du rassemblement pour le développement (CNRD), les réponses apportées par l’ASCAD s’inscrivent dans les perspectives du développement durable de la Guinée. « Le poids démographique prépondérant des jeunes au sein de la population (77,5% de ces jeunes ont moins de 35 ans et 32,2% ont entre 15 et 35 ans) et leur potentiel d’innovation et de créativité, justifie l’urgence du soutien à leur mobilisation pour leur participation pleine et responsable à la vie socioéconomique, culturelle, sportive et artistique de notre nation. C’est donc sous cet angle que nous percevons le partenariat entre le gouvernement guinéen et l’AFD à travers le financement du PAD-ASCAD, un projet qui s’inscrit dans le plan de développement à l’horizon 2025 de l’ASCAD et de sa vision : « UNE REGION, UN CENTRE SCAD », a-t-il laissé entendre.

A noter que ce projet d’appui est sur financement de l’AFD. A date, près de 8 000 jeunes ont été déjà formés par l’Agence du service civique d’action pour le développement (ASCAD).

4 réflexions sur “ASCAD : la réhabilitation des centres de Mamou et Kankan au cœur du programme 2022 !”

  1. Baldé Mamadou Moustapha

    Bonjour à tous je n’arrive pas à m’inscrire sur cette plate-forme dans le champs numéro ID et Photo

    1. Votre inscription est faite parceque l’application n’a pas rejeté votre demande. Et tu dois voir le message de confirmation à la fin. Merci

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.